"J'admets que le Camp est terriblement difficile à définir. Il faut le méditer et le ressentir intuitivement, comme le Tao de Lao-Tseu. Quand vous y serez parvenu, vous aurez envie d'employer ce mot chaque fois que vous discuterez d'esthétique ou de philosophie, ou de presque tout. Je n'arrive pas à comprendre comment les critiques réussissent à s'en passer."


Christopher ISHERWOOD, The World in the Evening

"Le Camp, c'est la pose effrénée, l'affectation érigée en système, la dérision par l'outrance, l'exhibitionnisme exacerbé, la primauté du second degré, la sublimation par le grotesque, le kitsch dépassant le domaine esthétique pour intégrer la sphère comportementale."

Peter FRENCH, Beauty is the Beast



vendredi 23 avril 2010

DRAME DE LA JALOUSIE A PLOUC CITY ou LA POCHTRONNE ET LE GIGOLO


LE COURRIER DU CŒUR #1

par Valentine Deluxe


Petit conseil entre amies :
- Si vous habitez dans un patelin perdu au fin fond du trou-du-cul du monde, le genre de bled qui ferait passer Aniche pour Las Vegas (je dis Aniche comme j’aurais dit autre chose, que les anichois ne se formalisent pas)...
- Si vous êtes l’unique héritière d’un colossal patrimoine familial, incluant la fabuleuse « Etoile des Indes », un diam gros comme un bouchon de carafe, que vous arborez toujours fièrement à votre cou comme si c’était jour de fête...
- Si votre penchant pour la dive bouteille est plus connu des habitants de votre patelin que l’hymne national ou le numéro de l’horloge parlante...
- Si vous n’avez rien trouvé de mieux que d’épouser un odieux gigolo qui n’attend que de vous voir camisolée de force, histoire de faire main basse sur votre (volumineux) magot...
- Si, en allant folâtrer dans le désert voisin après que votre saligaud de mari vous ait humiliée devant les péquenots du coin en aguichant une gourgandine locale, vous tombez nez à nez avec un extra-terrestre de 15 mètres de haut qui veut faire « gazou-gazou » avec vous...


L'extra-terreste de 15 mètres a encore frappé à Aniche !

- Si vous réunissez ces 5 postulats et que, de plus, vous allez trompeter à tout vent votre rencontre du troisième type … ne venez pas vous plaindre ensuite : vous n’avez que ce que vous méritez ! (à savoir : un paquet d’emmerdements « gros modèles »...)



Aussi, la prochaine fois, fermez votre claque-machin, prenez un bon avocat pour vous débarrasser de votre sangsue de mari, et allez plutôt vous installer sur la Côte d’Azur...
A bon entendeuse, salut !

3 commentaires:

  1. Très très "Bad acting" et la plus rapide descente d'escaliers depuis Mistinguett concernant le mari.

    RépondreSupprimer
  2. Allison Hayes et absolument sublime jusque dans le moindre frisement de faux-cil, et cette scène un modèle de compétition dans le genre "so bad it's good"!

    RépondreSupprimer
  3. En ces moments de grand trouble de l'ordre moral, c'est plutôt "ATTACK OF THE TWELVE PLAYERS OF FOOT ON THE WOMAN"...

    RépondreSupprimer